© 2020 Benfica Independente

Contacto:

  • Branco Facebook Ícone
  • Branco Twitter Ícone
  • Branca ícone do YouTube
  • Branca Ícone Instagram
leaderboard.gif

Benfica x Desp. Aves - Une victoire arrachée dans les dernières minutes

La soirée s’annonçait plutôt tranquille pour Benfica, meilleure attaque du championnat, qui reçoit la lanterne rouge et l’équipe avec le plus de buts encaissés, le Club Desportivo das Aves.

Mais il n’en a pas été ainsi, rien ne s’est passé comme nous aurions pu le croire.


Pour l’occasion, Bruno Lage avait décidé de faire tourner l’effectif. Alors que les supporters s’attendaient principalement à la titularisation de Weigl, qui a récemment rejoint les rangs benfiquistes, le 11 de départ (4-4-2 classique) a finalement révélé bien d’autres surprises. L’entrée d’Almeida sur le côté droit de la défense, au détriment du jeune Tomas Tavares, et surtout la paire Jota / Seferovic à la pointe de l’attaque avec Carlos Vinicius débutant la rencontre sur le banc.



Dès les premières minutes de jeu, le ton était donné avec un rythme assez fort imposé par les joueurs du SLB. Mais rapidement, on se rend compte que la soirée ne se passera pas aussi sereinement qu’initialement envisagée. En effet, Benfica a dominé toute la première mi-temps mais les contres et les attaques d’Aves s’annonçaient dangereuses pour Benfica. Autant les attaquants d’Aves montraient une rapidité dans les mouvements et une forte efficacité pour se rapprocher et inquiéter Vlachodimos, autant Benfica semblait très fébrile défensivement en multipliant les erreurs défensives.


Et c’est justement sur une grossière erreur défensive de Ferro qui se fait chiper le ballon par l’Iranien Mohammadi que ce dernier s’en va battre Vlachodimos et ouvre le score pour la lanterne rouge du classement à la 20ème minute de jeu.

On a pourtant vu aussi des choses très intéressantes et prometteuses côté Benfica, comme Jota qui s’est montré très vif sur les mouvements offensifs et de plus en plus à l’aise techniquement, en réalisant notamment un joli coup du sombrero à la fin du premier quart d’heure de jeu, ou les très bons premiers signes d’une entente prometteuse entre Pizzi et Weigl, ce dernier se retrouvant en situation de débordement à la 15ème minute mais son centre ne trouve pas preneur.


Le but d’Aves ne semble pas affecter Benfica qui, même s’il n’arrive pas à augmenter son rythme de jeu, parvient facilement au sein de la défense adverse mais sans parvenir à égaliser. Chiquinho déclenche une belle frappe à la 24ème minute mais sans succès et Pizzi frappe sur la barre à la 28ème minute mais se révèle finalement être en position de hors-jeu. Et cela va durer jusqu’à la mi-temps, avec une très belle action à la 40ème minute, Gabriel lance Grimaldo en profondeur qui centre immédiatement vers le point de pénalty où est positionné Pizzi, mais celui-ci frappe à côté des buts de l’équipe d’Aves. Enfin, avant la mi-temps (47ème minute), Jota se met de nouveau en évidence en réalisant une jolie passe vers Seferovic qui butte sur le gardien d’Aves à deux reprises.


L’arbitre siffle la fin de la première période et c’est la stupéfaction pour les supporters de Benfica qui s’attendaient à tout sauf à ce résultat. L’équipe domine largement le match et la possession de balle, mais n’arrive pas à conclure et se montre très limitée défensivement avec des erreurs incompréhensibles pour la meilleure défense du championnat.

La réaction de Lage ne s’est pas fait attendre et dès le début de la 2ème mi-temps, l’entraineur du SLB lance Vinicius au détriment de Jota qui sort alors qu’il a montré de belles choses en première mi-temps. Vinicius rejoint alors Seferovic, assez maladroit devant les buts, à la pointe de l’attaque.


Benfica presse mais ne trouve toujours pas le chemin des filets et on sent que les supporters commencent à s’impatienter.

Mais, c’est à la 51ème minute que l’on assiste à un fait de match qui aurait pu se révéler être une tragédie pour le club de la Luz. Sur une entrée dure d’Almeida, l’arbitre sort immédiatement le carton rouge puis décide d’interroger la VAR. Certes, le tacle d’Almeida doit être sanctionné mais en visionnant de nouveau les images, on s’aperçoit vite que le capitaine du SLB ne touche finalement pas l’adversaire. L’arbitre annule le carton rouge au profit d’un carton jaune pour André Almeida.


S’ensuit une nouvelle série de frappes aux buts mais sans succès. Que ce soit Chiquinho à la 60ème minute, Seferovic à la 65ème minute en plaçant une tête à côté, ou Pizzi à la 68ème minute qui frappe au-dessus de la cage d’Aves. Benfica pousse mais n’y parvient toujours pas.

On notera également la sortie de Weigl à la 61ème, qui a d’ores et déjà montré de très bons signaux mais qui doit encore s’adapter aux mécanismes de l’équipe et au style de jeu.

Enfin, à la 76ème minute, Vinicius est accroché dans la surface de réparation et l’arbitre siffle un pénalty en faveur du SLB. Pizzi prend alors ses responsabilités et trompe le gardien d’une belle frappe à mi-hauteur.


A ce moment-là on comprend que le dernier quart d’heure va être très dur pour Aves et que Benfica va pousser et tout donner pour arracher la victoire. On note une forte envie du côté des joueurs mais avec une certaine dose de nervosité également.


Et c’est à la 89ème minute qu’arrive la délivrance pour Benfica, Vinicius reçoit un ballon dans la surface dos au but et le glisse à André Almeida qui frappe et bat le gardien. On assiste alors à l’explosion de joie de tous les joueurs et supporters, un but énormément fêté car très attendu. Le Benfica assurera ensuite pour les dernières minutes du temps de compensation.


Benfica arrache une victoire dans les derniers instants, en s’imposant difficilement d’un but d’écart contre le dernier du classement. Mais une chose est sûre, on gagne des titres aussi sur ce type de matchs.


On notera enfin une forte envie et implication de l’équipe de la Luz, avec un Ruben Dias endiablé en tête de file. Une incroyable envie de bien faire malgré des signes inquiétants défensivement et une attaque sans réussite dans la grande majorité du match. Il faudra, pour Bruno Lage, en retirer les bons enseignements en vue des prochains évènements à venir pour Benfica.


▶ Texto enviado pelo benfiquista David Gonçalves