leaderboard.gif

Good Bye White Hart Lane, une question d’ambiance dans le stade.


13 Mars 2014, l’une des plus belles soirées de notre SLB. J’ai eu cette chance d’être parmi ces près de 2000 encarnados ayant assisté à l’une des meilleures prestations de notre club sur la scène européenne. Cette saison se termina avec une nouvelle finale européenne et un « triplete » qui reste à ce jour un fait unique .

Je ne pouvais pas manquer ce match car Tottenham est mon club de coeur en Angleterre et je savais que je n’aurai pas d’autre opportunité de voir mon SLB rejouer dans le stade leplus mythique du Nord de Londres.



Actualité oblige, White hart Lane n’est plus et bien que le nouveau stade soit magnifique, je me met à la place des nombreux spurs vivant ce changement. J’espère qu’ils arriveront à maintenir cette tradition et cette ambiance si particulière que j’ai pu ressentir à plusieurs reprises lors de mes déplacements à Londres.



les benfiquistas se sont retrouvés dans la même situation avant 2004 et je m’en souviens, ayant participé et voté à cette assemblée générale qui conclura le projet du nouveau stade. Il s’agit du vote le plus difficile que j’ai eu à faire dans ma vie de sócio et mon avis reste encore à ce jour partagé.


J’ai des souvenirs uniques na velha catedral tout comme j’apprécie la facilité d’accès et le confort du nouveau stade, mais je pense que le supporter du SLB devient victime d’un embourgeoisement et s’accommode d’une position clientéliste qui s’oppose à l’esprit Inferno da Luz. (moi le premier parfois)


Je ne cherche pas là à généraliser bien entendu, et nous ne pouvons pas tous être des supporters de virage, mais l’ambiance d’hier au stade contre Tondela doit nous engager à une réflexion.


Je n’ai pas eu l’impression de voir tout un stade et tout un peuple derrière son équipe. Pourtant au bout un 37e titre nous attend et nous ne pouvons pas l’oublier. Tout est contre nous à ce stade de la saison, les instances du football portugais (si peu compétentes à tous les niveaux), la presse du syndicat vert et bleu, la justice partiale, nos rivaux... Nous sommes un club différent mais ne pouvons rien lâcher et nous nous devons de montrer l’exemple no terceiro anel, a central et les virages.


Nous devons retrouver cette ambiance du stade plein à craquer et à guichet fermé match après match jusqu’au bout. Si tout le monde attend la 34e journée il sera peut-être trop tard. Nous sommes tous sortis du match d’hier avec ce constat de victoire difficile... N’étant pas fan des after matchs le plus important reste devant nous avec les 7 finales à venir.


De Todos Um

© 2020 Benfica Independente

Contacto:

  • Branco Facebook Ícone
  • Branco Twitter Ícone
  • Branca ícone do YouTube
  • Branca Ícone Instagram